Hypoland Index du Forum

Hypoland
Forum dédié à la prépa littéraire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Vos parents, la prépa et vous
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hypoland Index du Forum -> Pause- café -> Quand y'en a marre de bosser...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
natitouto


Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 1 253
Localisation: versailles
Féminin
Classe: M2 Lettres, Arts et

MessagePosté le: Dim 27 Juil - 10:05 (2008)    Sujet du message: Vos parents, la prépa et vous Répondre en citant

Oui, ça m'a valu 6, et le reste de la copie était vraiment rédigée (et non, je vous vois venir, ce n'est pas mon niveau habituel! Laughing )! Mr. Green
_________________
ex-khâgneuse Lyon spécialité Lettres modernes au lycée La Bruyère de Versailles. En M2 de Lettres, Arts et Pensée Contemporaine à Paris VII (Paris Diderot)


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 27 Juil - 10:05 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jucundus


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2008
Messages: 13
Localisation: Marseille
Masculin
Classe: futur HK A/L

MessagePosté le: Jeu 31 Juil - 00:39 (2008)    Sujet du message: Vos parents, la prépa et vous Répondre en citant

Pour ma part, j'ai décidé assez tardivement de tenter la prépa; vers la fin du 1er trimestre de terminal pour être précis; et puis je n'ai fait qu'un seul vœu de prépa, et j'ai été admis à ma plus grande surprise, disons que c'était un peu un coup de poker. Je n'ai fait qu'un vœu, non par grande confiance en mon dossier, mais parce qu'une seule prépa entrait dans mes exigences, à savoir pour le trajet, et le logement. Sinon mes parents m'ont encouragé dans cette voie comme dans toutes celles que j'aurais pu choisir à la place. Ils n'ont pas vraiment d'appréhensions, ni de préjugés sur la prépa en général, ils savent juste que c'est dur, c'est tout. Mes parents veulent juste que je fasse ce qu'il me plait, ils n'ont pas d'exigences ni d'attentes particulières (j'entends aux niveaux des études), ils veulent que je réussisse là où je me suis engagé; or il y a toujours l'université en sortie de secours ce qui me dérangerait pas, même si je vais tout faire pour réussir ces deux ou trois années qui vont sans nul doute me passionner, et me fatiguer.^^  
_________________
futur élève en hypokhâgne A/L à Thiers

Les sanglots longs
Des violons
De l'automne
Blessent mon cœur
D'une langueur
Monotone

"Paul Verlaine"


Revenir en haut
Midi:Nette


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juin 2008
Messages: 76
Localisation: Paris
Féminin
Classe: terminale

MessagePosté le: Dim 3 Aoû - 18:35 (2008)    Sujet du message: Vos parents, la prépa et vous Répondre en citant

On a plutot des parents compréhensifs dans l'ensemble...

Dernière édition par Midi:Nette le Ven 27 Juin - 16:37 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Flocon


Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2008
Messages: 23
Localisation: Bordeaux
Masculin
Classe: Hypokhâgne

MessagePosté le: Jeu 21 Aoû - 13:38 (2008)    Sujet du message: Vos parents, la prépa et vous Répondre en citant

Mes parents rejoignent dans la plupart des points ceux déjà énoncés, aussi ne vais-je pas être très original.

Ma prof' de français de seconde a commencé à parler prépa à mes parents lors d'une réunion parents/prof'. Depuis, mes anciens ont toujours suivi cette idée, et parfois malgré moi. Au début de mon lycée, je ne savais pas ce que j'allais faire, simplement "un truc dans l'histoire". Après, quelle filière, c'était trop demandé. Et étant donné que mes notes n'ont jamais été extraordinaires jusqu'à la terminale (jamais de félicitations jusqu'au second trimestre de la terminale), le projet a sommeillé. Mais quand il a fallut faire un choix, allez savoir pourquoi, je me suis mis dans la tête d'y rentrer. Mes parents, tous fiers, se sont donc intéressés de près, m'ont soutenu, parfois conseillés, alors qu'il ne connaissaient ce type de classe que de nom.
Ils savent que ce sera dur, mais misent sur moi, notamment financièrement (pas facile de financer un appart' pour une famille modeste sans alloc' !). Je leur en suis reconnaissant, et c'est une autre source de motivation pour moi.
_________________
Etudiant en hypokhâgne à Montaigne, Bordeaux.

" L'empathie peut changer le monde " - Barbara Kruger


Revenir en haut
MSN
Elissia


Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2008
Messages: 67
Localisation: Paris
Féminin
Classe: HK à Duruy

MessagePosté le: Ven 29 Aoû - 16:47 (2008)    Sujet du message: Vos parents, la prépa et vous Répondre en citant

Alors, vous me direz de ne pas mettre la charrue avant les boeufs, de faire ma terminale avant d'y penser vraiment, mais voilà...Je vais vous faire un petit topo de la situation avant d'exposer le problème.

Tout d'abord, je dois dire que mes parents sont séparés, donc pas de débats à ce propos en mon absence. Mon père ne connaît de la prépa que ce que je lui en ai dit. Il s'est arrêté en 3° alors les études post-bac... Il connaît le parcours que je souhaite faire et me soutiens énormément. Je lui ai dit que ce n'est pas facile mais il a confiance en moi. Il est prêt à m'aider financièrement dans la mesure de son possible, ce dont je lui suis déjà extrêmement reconnaissante.

Ma mère, c'est une autre paire de manches... Déjà, mon échec en 1°S l'avait faite redescendre sur Terre quant à mes capacités. Elle-même se donne à 100% dans tous les domaines et elle ne supporte pas l'échec. Encore aujourd'hui j'ai des reproches. Elle n'a plus autant confiance en moi qu'auparavant même si en 1°L j'ai eu les félicitations. La prépa ne la gênerait nullement si celle que je voulais se trouvait à 30km de chez nous, soit à Montpellier. Seulement voilà, moi ce que je veux, c'est l'hypochartes et où ? à H4 de préférence (étant donné qu'apparemment, les 3/4 des élèves admis à l'école viennent de H4). Et c'est là que ça coince avec ma mère. Elle pense que les élèves allant dans les grandes parisiennes sont soit parisiens eux-mêmes soit enfants de médecins, avocats ou autres du même genre et qu'il faut au moins mille euros pour se loger, se nourrir et payer les livres par moi pour vivre à Paris. D'où le problème, ne pouvant pas prétendre à un tel revenu mensuel pour ma personne surtout sans avoir droit aux bourses. De plus, en admettant que je réussisse à la convaincre et que je sois admise à H4, si jamais j'échouais (ce que je ne me souhaite pas évidemment) je suis sûre que ma mère me le reprocherait encore et me reprocherait également d'avoir dépenser tant d'argent pour rien. Ce qui me démoralise alors que rien n'est fait et me fait penser que je devrais mieux aller à Montpellier comme ça pas de reproche sur le plan financier.

Personnellement, je pense qu'avec 500/600 euros par mois, je pourrais y arriver (je sais, encore faut-il que je sois prise, ce qui est loin d'être le cas mais si je n'arrive pas à convaincre ma mère, je crois que je ne pourrais même pas mettre H4 dans mes voeux), entre ce que pourrait me donner mon père, ma mère (elle n'a personne d'autre à charge que moi et il y a mon beau père en plus), les sous que j'aurai à noël et à prochain anniversaire ("ya pas de petits profits") et le futur salaire de l'été prochain (quitte à faire un petit boulot que je ne veux vraiment pas au départ). J'ai aussi conscience que j'ai plus de chances de louper mon entrer à l'école des Chartes mais que faire sinon tenter ?

Donc, ce petit topo (qui n'est pas petit du tout en fait) pour arriver à des questions comme : Est-ce ma mère qui a raison ? Est-ce impossible pour moi à cause des frais (outre le fait que je n'ai pas encore été reçue lol) ? Suis-je trop idéaliste quant à Paris ? Et si j'ai raison, comment faire changer d'avis ma mère avant la fin du 2° trimestre de Terminale ?

Bénis soit celui ou ceux arrivé(s) jusque là.  Je me laisse toujours emporter par le flot des mots (c'est peut-être puor ça que j'ai l'impression de ne jamais avoir assez de temps en contrôle et au bac.........mais comment vais-je faire pour la littérature l'année prochaine ?? lol)
_________________
"Souviens-toi que le Temps est une joueur avide
Qui gagne sans tricher, à tout coup ! c'est la loi !"
Baudelaire.

hypokhâgneuse à Victor Duruy, Paris


Revenir en haut
Lisa


Hors ligne

Inscrit le: 10 Juin 2008
Messages: 340
Localisation: Nice
Féminin
Classe: HK A/L

MessagePosté le: Ven 29 Aoû - 20:03 (2008)    Sujet du message: Vos parents, la prépa et vous Répondre en citant

Tu as essayé de faire une demande de bourses au Crous? (tu peux peut-être toucher quelque chose)
Ta maman ne peut pas vraiment décider pour toi sur ce point de vue, intégrer une prépa est quelque chose qui se décide de soi-même (enfin c'est ce que je pense après....)
A H4, il n'y a pas d'internat pour les filles, mais tu peux toujours essayer d'avoir une place dans un foyer, ce qui te reviendra sûrement moins cher qu'un studio près d'H4.
Aussi, on en avait parlé sur le topic des notes au Bac, si tu as mention très bien, en ouvrant un compte, tu peux avoir 100€ (voire plus selon les banques), donc donne-toi à fond pour avoir ça Mr. Green
_________________
Eν τούτω νίκα


Revenir en haut
J-e


Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2008
Messages: 606
Localisation: Paris
Féminin
Classe: HK A/L

MessagePosté le: Ven 29 Aoû - 21:32 (2008)    Sujet du message: Vos parents, la prépa et vous Répondre en citant

(160€ au CIC)
(mais bon)
_________________
Hypokhâgneuse A/L à Fénelon


Revenir en haut
natitouto


Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 1 253
Localisation: versailles
Féminin
Classe: M2 Lettres, Arts et

MessagePosté le: Ven 29 Aoû - 22:08 (2008)    Sujet du message: Vos parents, la prépa et vous Répondre en citant

Tu sais, Elissia, j'ai réussi à faire une prépa littéraire alors que mon père voulait absolument que j'en fasse une scientifique. Mais au moment de remplir Ravel et admission post-bac, ils ne peuvent pas intervenir (je l'ai moi-même rempli au lycée!). Ensuite, d'accord, ils ont peut-être un peu mal réagi au départ, mais au final ils ont décidé de me payer mes études puisqu'ils savent que c'est ce que je veux, et que je m'y donne à fond. Par contre, ils me font clairement savoir qu'ils ne sont pas d'accord, et qu'ils ne me soutiendront plus financièrement si je ne réussis aucun concours et me retrouve au chômage. Mais je pense que le plus important est de savoir ce que toi tu veux! Laughing
_________________
ex-khâgneuse Lyon spécialité Lettres modernes au lycée La Bruyère de Versailles. En M2 de Lettres, Arts et Pensée Contemporaine à Paris VII (Paris Diderot)


Revenir en haut
T-d-M


Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2008
Messages: 1 133
Localisation: Paris
Classe: L3 LM et Ciné

MessagePosté le: Ven 29 Aoû - 22:17 (2008)    Sujet du message: Vos parents, la prépa et vous Répondre en citant

natitouto a écrit:
Par contre, ils me font clairement savoir qu'ils ne sont pas d'accord, et qu'ils ne me soutiendront plus financièrement si je ne réussis aucun concours et me retrouve au chômage.


Tout ça parce que tu as choisi des études qui ne leur conviennent pas ?! Shocked
Je ne connais sans doute pas toutes les écoles sur concours qu'on peut intégrer après une prépa, mais comment peux-tu leur garantir que tu vas forcément intégrer ?!

C'est là que je me rends compte de ma chance, parce que le soutien financier que m'apporte mon père est indépendant des études que j'entreprends ! Enfin évidemment, si je suis toujours en plein doute à 25 ans, il va commencer à râler... Rolling Eyes Idem si j'avais voulu intégrer une école privée à 4 000€ l'année, ça aurait coincé.

A part ça je plussoie les filles : c'est à toi de faire tes propres choix de prépas, même s'il faut évidemment régler les problèmes pratiques (logement, etc) en accord avec tes parents.
Sinon je ne me rends pas trop compte du budget moyen d'un étudiant parisien, mais 500€ par moi, ça me paraît très peu pour vivre à Paris... m'enfin je ne connais pas bien le système des foyers et autres internats. Ce serait intéressant de faire un sondage sur le forum à propos du budget de chacun, d'ailleurs, non ?
_________________
ex HK à Victor Hugo
L3 à Paris III en Lettres Modernes et Cinéma


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Camille


Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2008
Messages: 194
Localisation: Eure(27)
Féminin
Classe: KH A/L

MessagePosté le: Ven 29 Aoû - 22:31 (2008)    Sujet du message: Vos parents, la prépa et vous Répondre en citant

Si tu veux faire une prépa à Paris, renseigne-toi rapidement au niveau des foyers. Vu ta localisation, tu auras de très fortes chances d'en obtenir un. Je suis moi-même au Foyer des Lycéennes et je suis bien plus proche de Paris que toi. D'ailleurs, c'est le plus économique et le plus pratique des foyers (250€ par mois environ avec chambre meublée, cantine etc). Après les prix peuvent très vite grimper (j'avais obtenu une place dans un foyer où la chambre individuelle sans douche était au prix de 600€,650 avec la douche!)
Sinon, je trouve vraiment ça dommage que certains parents ne comprennent pas le choix de leurs enfants (une prépa quel qu'elle soit, ce sont de très bonnes études en perspective), c'est difficile pour toi mais ne te décourage pas et surtout ne te freine pas dans tes voeux, ce n'est qu'en envoyant ton dossier aux prépas que tu vises que tu pourras savoir si elles te sont accessibles.


Revenir en haut
Elissia


Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2008
Messages: 67
Localisation: Paris
Féminin
Classe: HK à Duruy

MessagePosté le: Sam 30 Aoû - 00:53 (2008)    Sujet du message: Vos parents, la prépa et vous Répondre en citant

Alors tout d'abord, je voudrais m'excuser pour le nombre incalculable de fautes faites dans le précédent post : c'est lamentable ! (surtout la phrase même pas terminée...) Faut vraiment que je me relise avant de poster même si c'est long.

En tout cas, merci pour vos réponses et vos encouragements, ça me pousse à me donner plus à fond encore en TL, de tenter et d'être ambitieuse.

Effectivement, j'ai déjà pensé aux foyers (je n'ose même pas regarder le prix d'un studio à Paris intra muros) et à la possibilité de prendre ses trois repas par jour à H4 pour un coût tout à fait raisonnable (ce qui reste je pense moins cher que de s'acheter des plats tout préparés fautes de temps et d'envie de se préparer la nourriture soi-même).

De toute façon, j'ai peur de me faire du souci pour rien. A H4, c'est beaucoup d'appelés, peu d'élus. Je vais faire de mon mieux mais je ne vais pas trop espérer sinon la chute ne sera que plus grande.
_________________
"Souviens-toi que le Temps est une joueur avide
Qui gagne sans tricher, à tout coup ! c'est la loi !"
Baudelaire.

hypokhâgneuse à Victor Duruy, Paris


Revenir en haut
cock-a-doodle-do


Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2009
Messages: 375
Localisation: salle 17
Féminin
Classe: hypokhâgne A/L

MessagePosté le: Dim 19 Avr - 12:22 (2009)    Sujet du message: Vos parents, la prépa et vous Répondre en citant

J'ai une soudaine envie de déterrer le topic  Mr. Green . En ce qui me concerne, bien que n'étant pas (encore Razz ) en prépa, les avis de mon père et de ma mère divergent totalement.
Ma mère m'encourage totalement, je crois que c'est pour elle une revanche sur son passé puisque, malgré un niveau excellent, ele a abandonné ses études après son bac au lieu de faire une hypokhâgne comme elle le souhaitait , faute du soutien de ses parents. Donc de son coté, tout roule, elle a confiance en moi et à même fait le déplacement à Paris pour les JPO alors qu'elle habite à Lyon  Embarassed .

Mon père, c'est une autre histoire, on va dire qu'il est pas ravi que je sois en L et qu'il a un peu tendance à me dévaloriser. Mon frère est en prépa scientifique en ce moment et du coup il fait sans cesse des comparaisons en disant que si moi je réussi j'aurais beaucoup moins de mérite parce que la prépa litéraire, c'est moins dur, beaucoup moins d'exigence etc. Même aujourd'hui, imaginons que j'ai 19.9 au bac ça le laisserait de marbre Laughing . Et puis il m'a choqué dernièrement, quand je lui ai annoncé que je voulais demander les internats de certains lycées, il m'a répondu: "tu sais, je vais devoir prendre un apartement pour ton frère l'année prochaine, je peux pas payer les études à tous le monde" Shocked .
 
Mais bon, au final il me laisse faire ce que je veux faire donc je ne me plains pas trop.
_________________
Hk A/L (interne) à LLG

" La parole humaine est comme un chaudron fêlé où nous battons des mélodies à faire danser les ours, quand on voudrait attendrir les étoiles" Flaubert, Madame Bovary


Revenir en haut
ERRare


Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2009
Messages: 948
Localisation: Ile De France
Masculin
Classe: Tlittéraire

MessagePosté le: Dim 19 Avr - 16:06 (2009)    Sujet du message: Vos parents, la prépa et vous Répondre en citant

cock-a-doodle-do a écrit:
Et puis il m'a choqué dernièrement, quand je lui ai annoncé que je voulais demander les internats de certains lycées, il m'a répondu: "tu sais, je vais devoir prendre un apartement pour ton frère l'année prochaine, je peux pas payer les études à tous le monde" Shocked .
Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked
_________________
"On échappe pas au ridicule par une affectation de gravité" Bernanos.


Revenir en haut
Hugo


Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2008
Messages: 1 027
Localisation: 45 rue d'Ulm, dès la rentrée
Classe: Ulm.

MessagePosté le: Lun 20 Avr - 16:10 (2009)    Sujet du message: Vos parents, la prépa et vous Répondre en citant

Shocked Rolling Eyes
_________________
Normalien (Ulm, AL, 2010)
ex-Khâgneux ( interne ! ) à Louis-Le-Grand.
Si vous avez des questions sur le Lycée, n'hésitez pas ;-)


Revenir en haut
MSN
Damned


Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2008
Messages: 372
Localisation: Loin
Classe: En vacances

MessagePosté le: Lun 20 Avr - 18:16 (2009)    Sujet du message: Vos parents, la prépa et vous Répondre en citant

Ca arrive... 
Tant qu'il te laisse libre de tes choix...J'ai un ami qui voulait partir en Australie faire ses études (Il est anglophone et est plus a l'aise en anglais, bref l'Australie lui convenait parfaitement) et au vue du prix des études dans les pays anglo-saxon il va devoir faire un petit truc en France, pays ou il n'a jamais vécu...


Comme quoi c'est souvent le facteur qui pose problème. En France le système de bourses est opérationnel? Ou c'est la grande foire?
_________________
Vincere scis. Vinctoria uti nescis. (Ou l'inverse)


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:25 (2016)    Sujet du message: Vos parents, la prépa et vous

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hypoland Index du Forum -> Pause- café -> Quand y'en a marre de bosser... Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 2 sur 7

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com