Hypoland Index du Forum

Hypoland
Forum dédié à la prépa littéraire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Hola a todos!

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hypoland Index du Forum -> Je vous présente... -> Qui suis-je ?
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
<Phoebus>


Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2010
Messages: 48
Localisation: Barcelone
Masculin
Classe: Tle S

MessagePosté le: Mar 28 Déc - 00:45 (2010)    Sujet du message: Hola a todos! Répondre en citant

Salut!
Je ne sais pas vraiment comment me présenter.
Je suis en Tle S, j'habite à Barcelone et j’envisage d’entrer en MPSI... ;P
Non, sérieusement, je voudrais faire une HK mais j’ai PLEIN de questions
Mon vrai nom c’est Pablo (et je pense qu’il y a un compte presque identique au mien sans activer puisque je m’étais trompé en écrivant l’adresse mail)
Ça faisait déjà plusieurs semaines que je vous lisais et j’ai pensé “pourquoi ne rejoindrais-je pas hypoland?” Je suis un peu vexé car c’est le premier forum que je rejoins et (en plus!) ce n’est même pas sûr que je demande d’aller en prépa L, donc...
Étant donné que rêver est gratuit (je pense) j’ai déjà fait des projets de futur et je m’intéresse à l’ENS. Allora...
  1. Serait-il préférable de viser un lycée “prestigieux” préférablement situé à Paris ou en banlieue parisienne? Pourquoi seraient-ils différents aux lycées de province? Parce-qu’ils sont plus près de l’ENS (je “vise” Ulm, je pense)? Parce-que dans les lycées très sélectifs l’ambiance est meilleure? Les profs sont sûrement semblables!
  2. Pourquoi dit-on qu’un élève issu d’une prépa va forcement avoir d’excellentes notes à la fac? Il est  habitué a être constamment encadré,... En gros, je voudrais recevoir (et confirmer) des arguments en faveur de la prépa (même lorsqu'elle précède la fac), principalement parce-que mes parents ne veulent pas que je parte en France à 17 ans (je suis espagnol) et qu’ils ne comprennent pas les “avantages” de la prépa. Dont ce serait bien d’avoir des arguments qui résistent aux esprits les plus sceptiques  Wink

Gracias por adelantado Wink


PS: Je suis heureux d’être enfin dans le forum, c’est comme si j’avais déjà un pied dans la prépa...  Embarassed


_________________
"Gravity cannot be held responsible for people falling in love.", Albert Einstein


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 28 Déc - 00:45 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Laurent


Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2009
Messages: 696
Localisation: Avignon
Masculin
Classe: ENS Ulm

MessagePosté le: Mar 28 Déc - 01:16 (2010)    Sujet du message: Hola a todos! Répondre en citant

Bienvenue !

Bon, pour les questions, je voudrais "répondre" dans le désordre, parce que c'est les vacances et que la deuxième m'inspire plus Mr. Green

Pour la fac, en fait, je vais m'abstenir, même si j'espère secrètement que si j'y étais j'aurais de meilleures notes et moins l'impression d'être nul, vu que je n'y suis pas... En prépa, certes, l'encadrement est là, mais ce n'est pas forcément toujours un avantage. C'est à la fois rassurant (et motivant, théoriquement) et un peu étouffant (ça devient assez vite mécanique, trop mécanique je trouve pour qu'on puisse y prendre du plaisir...mais c'est juste mon avis ; et au final, quand l'encadrement est censé nous faire progresser, ce n'est pas toujours le cas). Mais bon, je ne sais pas ce que ça donnerait en fac. Un peu d'air, certainement, dans un premier temps, et sans doute plus de temps pour se focaliser sur certaines matières plutôt que d'autres. Mais à long terme, aucune idée.

Bref, d'autres plutôt que moi te donneront les avantages de la prépa. Pour ceux qui y réussissent, c'est peut-être une bonne expérience : certains autour de moi y trouvent vraiment du plaisir, mais pour cela il faut déjà avoir une certaine marge, ou des facilités (deux cas par exemple : une amie lit extrêmement vite, et du coup lit toutes les références données en philo/français, quand les autres (moi, donc Mr. Green ) sont frustrés par leur vitesse de lecture (et ont en plus une mémoire médiocre) et ne peuvent pas se permettre de lire ce qu'ils veulent ; une autre est un génie, ce qui aide, et a tout lu (en philo) et retenu), ou avoir ne serait-ce qu'une matière forte sur laquelle se reposer. Pour les autres, c'est à la fois stimulant et dégradant (et c'est une impression personnelle, les profs ne sont pas méchants, ne nous rabaissent pas...les profs cassants ou fous sont rares, et j'en ai aucun).

Mais quand même, quand même : un énorme avantage : les gens, surtout en internat (solution à privilégier d'ailleurs). Je n'avais jamais fait d'aussi belles rencontres, et le lycée semble bien loin.

Ah oui, une chose aussi : dans ma classe on a un portugais, un new-yorkais, et plusieurs personnes venant des DOM. Et ils survivent très bien. Pas de problème avec ça donc, l'éloignement se vit bien, tes parents n'ont pas à le craindre. Surtout si tu es en internat, pour moi (et pour beaucoup je pense), c'est une sorte de famille, un petit monde qui fait oublier (plus ou moins) la vraie famille. Et le coût est minime pour une ville comme Paris et pour un tel placement.

Sur cette touche débile et mièvre, je file, tant pis pour la première question, de toute façon, je ne savais pas quoi répondre Mr. Green


Revenir en haut
Polo


Hors ligne

Inscrit le: 30 Avr 2009
Messages: 1 251
Localisation: Paris
Féminin
Classe: M2 Litté comparée

MessagePosté le: Mar 28 Déc - 01:27 (2010)    Sujet du message: Hola a todos! Répondre en citant

D'abord bienvenue Pablo !


 
Code:

Serait-il préférable de viser un lycée “prestigieux” préférablement situé à Paris ou en banlieue parisienne? Pourquoi seraient-ils différents aux lycées de province? Parce-qu’ils sont plus près de l’ENS (je “vise” Ulm, je pense)? Parce-que dans les lycées très sélectifs l’ambiance est meilleure? Les profs sont sûrement semblables! 

Avant de considérer les lycées dits prestigieux comme Henri 4, Louis-Le-Grand etc. il faut déjà connaître ton niveau, des moyennes, appréciations, ton rang dans la classe etc. (je dis des évidences mais comme tu es étranger, peut-être n'es-tu pas au courant de certaines choses)
Sache aussi que tous les bons lycées ne se trouvent pas qu'à Paris. Il y a des lycées en province qui ont de plus ou moins bons résultats aux concours. A Paris on trouve des prépas pour tous les niveaux et toutes les ambitions. Certes, en ce qui concerne Ulm, H4 et LLG trustent beaucoup de places, mais il en reste encore pour d'autres lycées. Ces lycées sont dits prestigieux non pas parce que les profs sont meilleurs qu'ailleurs, mais parce que tout est fait -depuis l'hypokhâgne normalement- pour que les élèves travaillent en vue du concours (entraînement régulier aux disserts et aux colles dans les conditions du concours, fort accent mis sur les langues anciennes aussi etc.). La sélection étant assez sévère à l'entrée, on imagine bien aussi que le nombre de reçus à l'ENS sera plus élevé que dans d'autres lycées plus souples. Si ton dossier est bon, voire très bon, si tu aimes l'émulation (ça veut pas dire se tirer dans les pattes hein) et te sens prêt à partir aussi loin de chez toi (c'est un point à ne pas négliger, à mon avis, si tu n'as pas de famille en France), mets ces lycées en tête de ta liste de voeux.



 
Citation:

Pourquoi dit-on qu’un élève issu d’une prépa va forcement avoir d’excellentes notes à la fac? Il est  habitué a être constamment encadré,... En gros, je voudrais recevoir (et confirmer) des arguments en faveur de la prépa (même lorsqu'elle précède la fac), principalement parce-que mes parents ne veulent pas que je parte en France à 17 ans (je suis espagnol) et qu’ils ne comprennent pas les “avantages” de la prépa. Dont ce serait bien d’avoir des arguments qui résistent aux esprits les plus sceptiques  Wink

"Va forcément avoir d'excellentes notes à la fac" : non, la fac aussi nécessite un temps d'adaptation à d'autres exigences, à d'autres conditions d'examens, à une matière qui devient une vraie spécialité. On peut à juste titre penser qu'un élève sérieux en prépa réussira, mais ça ne veut pas dire qu'il aura des notes excellentes. Pour ça il faut quand même bosser ou avoir vite compris les attentes des profs. Quand j'étais en licence, les élèves qui avaient fait une khâgne ne brillaient pas nécessairement, certains mêmes étaient plutôt moyens, la meilleure ex-khâgneuse avait dans les 14-15 de moyenne mais ce n'était pas la major. J'imagine que les situations sont différentes d'une fac à l'autre et que les meilleurs éléments de lycées comme H4 ne doivent pas trop se faire de soucis quand ils rejoignent la fac (n'oublie pas que même les normaliens suivent aussi des cours à la fac, la situation à Ulm est assez particulière mais c'est pas -encore ? Mr. Green - le sujet)

Pour les arguments en faveur de la prépa, pour avoir "expérimenté" la prépa puis la fac, je dirais qu'on en sort -si on a été sérieux et travailleur- avec une solide culture générale qui, je l'ai remarqué et le remarque encore malheureusement au niveau master, fait parfois défaut aux gens qui ne sont passés que par la fac. C'est toujours dommage de n'avoir pas assez de repères en philo, histoire quand on étudie la littérature par exemple. Mais on peut aussi regretter que cette culture générale soit justement trop générale faute de pouvoir tout lire, tout approfondir : c'est la fac qui aidera à préciser et nuancer certaines choses (là encore si on est un peu sérieux et intéressé par ce qu'on fait). Je ne sais pas si c'est le cas pour les autres ici, mais sans doute que c'est un peu grâce à la prépa que je reste assez pluridisciplinaire aujourd'hui (c'est assez incontournable vu mon "domaine de recherche" en même temps hm). D'autres disent que la prépa apporte une méthode : je dirais surtout qu'elle apprend lors des colles à réfléchir vite et qu'elle est un bon moyen de s'entraîner très souvent à la dissert, ce qui est moins facilement le cas en fac. Mais c'est la pluridisciplinarité qui favorise tous ces entraînements : j'avais pas plus de disserts de lettres à faire en une année de prépa qu'à la fac (c'était plutôt le contraire). Comme autre argument, présente tous les avantages possibles d'une entrée à l'ENS, ça marche plutôt bien, je crois haha.
_________________
"Cooper, you remind me today of a small Mexican Chihuaha."


Revenir en haut
<Phoebus>


Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2010
Messages: 48
Localisation: Barcelone
Masculin
Classe: Tle S

MessagePosté le: Mer 29 Déc - 01:50 (2010)    Sujet du message: Hola a todos! Répondre en citant

Merci pour vos réponses!


Je ne sais pas comment ne citer qu'un extrait, donc je ne vais rien citer (comment est-ce qu'on fait, vétérans?)


Au premier trimestre j'ai eu une moyenne générale de 15,5 avec 16,5 en philo, 18,5 en espagnol LV1, 13 en h/g et 16,5 en anglais (LV3 car ma LV2, c'est le catalan).
À l'EAF j'ai eu 18 à l'oral et 15 à l'écrit (j'ai eu 11 au tpe, par contre: ça fait une mauvaise impression). Mes notes ont chuté cependant aux tous premiers devoirs du 2ème trimestre et je profite des vacances de noël pour me remettre au boulot :S


@ Polo: tu fais des cours à la fac EN PLUS des cours de l'ENS (ou alors, c'est que je n'ai pas bien compris le fonctionnement de cette école..)?
La littérature comparée ça doit être passionnant. Moi j'y étais intéressé mais cette licence a été remplacée par celle de Langues et littératures modernes à l'Université de Barcelone, et du coup il n'y a plus de cours sur la théorie de la littérature et on n'étudie que la littérature des deux langues que l'on choisi en début de licence.


Si j'ai d'autres questions, je l'ai poserai dans un message à part, histoire de faciliter la vie à ceux qui pourraient poser les mêmes que moi et qui ne vont pas forcément lire ma présentation (qui est super, au fait 
).


PS: Vous êtes sympas!
_________________
"Gravity cannot be held responsible for people falling in love.", Albert Einstein


Revenir en haut
Polo


Hors ligne

Inscrit le: 30 Avr 2009
Messages: 1 251
Localisation: Paris
Féminin
Classe: M2 Litté comparée

MessagePosté le: Mer 29 Déc - 02:31 (2010)    Sujet du message: Hola a todos! Répondre en citant

Tes notes me semblent suffisamment bonnes pour envisager de mettre ces lycées dans ta liste de voeux. Essaie quand même d'avoir un peu plus en histoire-géo.  Wink


 
Citation:

@ Polo: tu fais des cours à la fac EN PLUS des cours de l'ENS (ou alors, c'est que je n'ai pas bien compris le fonctionnement de cette école..)?
La littérature comparée ça doit être passionnant. Moi j'y étais intéressé mais cette licence a été remplacée par celle de Langues et littératures modernes à l'Université de Barcelone, et du coup il n'y a plus de cours sur la théorie de la littérature et on n'étudie que la littérature des deux langues que l'on choisi en début de licence.



Déjà, je n'ai pas le statut de normalienne (contrairement à Hugo sur ce forum), j'ai été admise sur dossier pour préparer le diplôme de l'ENS car j'ai fait ma L2 et ma L3 à la fac. Je peux bénéficier des mêmes cours que les normaliens, mais sans le salaire et le logement. C'est une formation que je suis en plus de ma formation "classique" à la fac en master. Mais de toute manière les normaliens doivent quand même valider leur licence et leur master. Sauf cas particuliers (masters co-habilités), ces diplômes ne sont délivrés que par une fac ou une autre grande école, l'ENS ne délivre pas de licence par exemple. D'où l'obligation de suivre soit les cours de licence 3e année (pour ceux qui ont intégré du premier coup) soit des séminaires de master en plus de quelques cours librement choisis à l'ENS (on doit suivre au moins 4 cours dans l'année à Ulm, ya pire comme contrat).

Et donc oui, en plus des cours que je suis à l'ENS, je fais un master en littérature comparée, ce que je trouve passionnant pour l'ouverture que cette discipline requiert (au niveau licence c'est souvent superficiel contrairement au master où on se spécialise). J'étudie la littérature de témoignage et de fiction sur les violences extrêmes (plus particulièrement la déportation dans les camps nazis et le génocide des juifs) dans une zone géographique comprenant l'Europe Occidentale et les pays d'Europe Centrale et Orientale.

P.S : pour faire une citation, tu sélectionnes la partie du texte à citer et tu cliques sur les guillemets dans la barre d'outils
_________________
"Cooper, you remind me today of a small Mexican Chihuaha."


Revenir en haut
Hugo


Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2008
Messages: 1 027
Localisation: 45 rue d'Ulm, dès la rentrée
Classe: Ulm.

MessagePosté le: Mer 29 Déc - 12:11 (2010)    Sujet du message: Hola a todos! Répondre en citant

Je plussoie ce que dit Polo sur l'obligation de suivre un cursus à l'Université pour les normaliens littéraires (les scientifiques, eux, ont souvent leur cursus entièrement pris en charge par l'ENS, en tout cas en première année).
_________________
Normalien (Ulm, AL, 2010)
ex-Khâgneux ( interne ! ) à Louis-Le-Grand.
Si vous avez des questions sur le Lycée, n'hésitez pas ;-)


Revenir en haut
MSN
Laurent


Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2009
Messages: 696
Localisation: Avignon
Masculin
Classe: ENS Ulm

MessagePosté le: Mer 29 Déc - 16:49 (2010)    Sujet du message: Hola a todos! Répondre en citant

Quand même, quelque chose : les notes sont certes des indices, mais ce sont les classements qui importent le plus. Des gens de ma classe avaient 13 en histoire l'année dernière avec un prof notant (très) sèchement et étaient quand même 1ers dans cette matière. Bref, essaie d'être premier dans les matières littéraires, ça aide. Et, apparemment, ils aiment bien les S pluridisciplinaires (en tout cas à Henri IV le proviseur avait mis son gros doigt sur ma moyenne de bio aux journées portes ouvertes Mr. Green), donc essaie d'assurer un minimum à côté aussi : ils n'aiment pas les (grosses) failles dans les dossiers, genre 5 en maths, même si c'est pas forcément éliminatoire je pense.

(et les TPE...c'est inutile, tout le monde le sait, je me demande s'ils perdent le temps de poser leurs yeux sur cette note Mr. Green )


Revenir en haut
<Phoebus>


Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2010
Messages: 48
Localisation: Barcelone
Masculin
Classe: Tle S

MessagePosté le: Mer 29 Déc - 17:58 (2010)    Sujet du message: Hola a todos! Répondre en citant

Citation:
 Des gens de ma classe avaient 13 en histoire l'année dernière avec un prof notant (très) sèchement et étaient quand même 1ers dans cette matière.
Je pense qu'elle est assez sévère ma prof. Mais je ne peux pas connaître les classements: le logiciel utilisé par mon lycée (pronotes) ne les affiche pas!
Citation:
 (et les TPE...c'est inutile, tout le monde le sait, je me demande s'ils perdent le temps de poser leurs yeux sur cette note  Mr. Green  )
Tu me rassures, je m'en doutais un peu mais on ne sait jamais...
Citation:
 Je plussoie ce que dit Polo
Merci Hugo, je viens d'apprendre un mot


Pour les citations, j'ai essayé mais je ne sais pas comment est-ce qu'elles vont apparaître.
_________________
"Gravity cannot be held responsible for people falling in love.", Albert Einstein


Revenir en haut
natitouto


Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 1 253
Localisation: versailles
Féminin
Classe: M2 Lettres, Arts et

MessagePosté le: Mer 29 Déc - 19:24 (2010)    Sujet du message: Hola a todos! Répondre en citant

Bienvenue!
Et vive l'Espagne! Wink
Je ne peux que plussoyer ce qui a été dit auparavant. L'arrivée à la fac n'est pas forcément évidente lorsqu'on sort de prépa, car on doit s'habituer à des exercices souvent différents, sans compter le problème du temps: en prépa, tu as 6h pour faire une dissertation, donc tu as le temps de réfléchir calmement; à la fac tu as 3h. Et s'adapter n'est pas toujours facile. Je ne dis pas qu'on ne s'en sort pas, pour l'instant j'ai de bonnes notes, mais il ne faut pas sortir de prépa trop sûr de soi.
_________________
ex-khâgneuse Lyon spécialité Lettres modernes au lycée La Bruyère de Versailles. En M2 de Lettres, Arts et Pensée Contemporaine à Paris VII (Paris Diderot)


Revenir en haut
Laurent


Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2009
Messages: 696
Localisation: Avignon
Masculin
Classe: ENS Ulm

MessagePosté le: Mer 29 Déc - 20:51 (2010)    Sujet du message: Hola a todos! Répondre en citant

"plussoyer", mot qui ferait fureur en dissert (en philo surtout), mais qu'il vaut mieux garder pour soi Mr. Green

Pour les classements, de toute façon, c'est pas très dur de voir comment tu te places par rapport aux autres. Et il vaut peut-être mieux se focaliser sur son travail que de titiller les classements, en fait, qui sont malsains par nature. Continue plutôt comme ça et tu verras bien ce qu'il adviendra de toi (formule malsaine, comme les classements hum).


Revenir en haut
<Phoebus>


Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2010
Messages: 48
Localisation: Barcelone
Masculin
Classe: Tle S

MessagePosté le: Jeu 30 Déc - 00:58 (2010)    Sujet du message: Hola a todos! Répondre en citant

 
Citation:
Et vive l'Espagne!  Wink  
Et vive les  !
_________________
"Gravity cannot be held responsible for people falling in love.", Albert Einstein


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:56 (2016)    Sujet du message: Hola a todos!

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hypoland Index du Forum -> Je vous présente... -> Qui suis-je ? Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com