Hypoland Index du Forum

Hypoland
Forum dédié à la prépa littéraire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Bac ES 2008 (philo)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hypoland Index du Forum -> Pause- café -> Quand y'en a marre de bosser...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
z3jul


Hors ligne

Inscrit le: 16 Juin 2008
Messages: 34
Localisation: Toulouse
Masculin
Classe: KH +1

MessagePosté le: Lun 16 Juin - 19:15 (2008)    Sujet du message: Bac ES 2008 (philo) Répondre en citant

Je vous propose mon plan détaillé au cas ou certains membres du forums auraient pris le même sujet, car j'aimerai bien avoir d'autres approches...


Intro.

"Mais comme un vieux paillard d'une vieille maîtresse,
Je voulais m'enivrer de l'énorme catin
Dont le charme infernal me rajeunit sans cesse." [Baudelaire, Les fleurs du mal, Epilogue.]

Je suis parti de cette magnifique strophe pour amorcer le thème du désir et de l'idée de souffrance, qui lui est inhérente. J'ai aussi évoqué son caractère illusoire (jeunesse éternelle...). Tout ça pour en arriver à la problématique suivante : si le désir entraîne automatiquement une souffrance, alors il faut certainement l'inhiber (le désir) ; mais peut-être que le lien désir-souffrance n'est pas catégorique et on peut se demander comment désirer sans souffrir...

I. Si le désir n'est que souffrance, il faut l'inhiber.

1) Selon les stoïciens (entre autres), de par sa nature le désir n'est que souffrance.
a) Le cercle vicieux du désir.-> désir = expression d'un manque, malêtre de l'âme ou du corps qu'on cherche à atténuer par le plaisir.
-> le plaisir est éphémère : il tend automatiquement vers un nouveau manque.
=> métaphore de Sénèque : désir = tonneau percé que l'on cherche à remplir par l'intermédiaire des plaisirs sensibles qui s'offrent à nous, sans jamais y parvenir.
b) Le désir est une tentation maléfique du corps.
-> L'homme emporté par la passion du désir n'est plus maître de lui, il est à la merci des tentations.
=> Médée (dans Jason et la toison d'or) : "Video meliora proboque deteriora sequor" [Je vois le meilleur, je l'approuve, mais je poursuis ce qui va me détruire]. Elle voudrait ne pas suivre Jason (car elle trahirait les siens), mais elle ne peut lutter contre la passion et la souffrance qui va découler de son geste (tant pour elle que pour ses proches) est absolument certaine.
=> Vague évocation de Don Juan...

2) Il faut donc chercher à "détruire" le désir.
a) Il faut se bâtir une citadelle intérieure (stoïcisme).
-> Viser l'apathie extrême : ne plus rien ressentir (ni douleurs, ni attraits, ni sentiments,etc.)
=> légende d'Epictète qui s'est fait cassé la jambe par son maître sans laisser transparaître aucun sentiment... Au paroxysme de la douleur, il l'aurait même prévenu de l'imminence de la fracture, de manière on ne peut plus détendue.
-> Une telle attitude fleurte avec l'ascétisme religieux (comparaison entre le culte judéo-chrétien et le stoïcisme).
b) Trouver du plaisir dans le mépris des plaisirs sensibles.
- > "La vrai volupté c'est le mépris de la volupté." [Schopenhauer]


II. Il est nécessaire d'adopter une attitude raisonnée et raisonnable face au plaisir.

1) Le désir ne doit pas être condamné a priori.
a) Aristote contre la tradition.
-> réhabilitation du plaisir.
-> le désir n'est pas absolument condamnable : les trois degrés dans le rapport au corps selon Alain (fou, SAGE, saint).
b) Le plaisir est nécessaire au bonheur.
-> "Le plaisir est le principe et la fin de la vie bienheureuse" [Epicure, Lettre à Ménécée.]
-> Le désir nous ancre dans le monde sensible, il nous rattache à la nature (même si cet attachement semble un peu narcissique) et nous ouvre au bonheur.

2) Comment ne pas souffrir de nos désirs ?
a) La maîtrise des désirs.
-> Epicure : désirs vains//désirs naturels (nécessaires/non nécessaires) = calcul des plaisirs (poussé à l'extrême par l'utilitarisme de Jérémy Bentham)
-> contrairement à l'opinion commune, l'épicurisme est différent d'un hédonisme vulgaire, d'une philosophie de la jouisance à tout va, c'est une philosophie très exigente, alors comment avoir le courage de s'y plier (transition) ?
b) L'importance du thumos.
-> Platon : division tripartite de l'âme : épithumia, noûs, THUMOS.
=> mythe de l'attelage ailé : si le thumos ne s'allie pas au noûs, le sujet est à la merci des passions. D'où l'importance du thumos.


Conclusion.

-> Rappel des différentes idées.
-> OUI, on peut désirer sans souffrir, cela ne tient qu'à nous et à la maîtrise de nous même dont nous sommes capables.
-> J'ai insisté une nouvelle fois sur l'importance du thumos, qui selon moi est la base de notre personnalitée (beaucoup plus important que le noûs).
-> Je me suis risqué à dire que refuser le plaisir c'est refuser de jouir du cadeau de la vie, qui s'offre à nous. J'ai hésité à le mettre, mais comme "philosopher c'est risquer", j'ai pris le risque. Et puis de toute façon, "la sagesse est une femme, elle n'aimera jamais qu'un guerrier" Razz
 


J'ai pas mis les transitions car elles sont assez logique j'espère Rolling Eyes


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 16 Juin - 19:15 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Hugo


Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2008
Messages: 1 027
Localisation: 45 rue d'Ulm, dès la rentrée
Classe: Ulm.

MessagePosté le: Lun 16 Juin - 19:27 (2008)    Sujet du message: Bac ES 2008 (philo) Répondre en citant

Je n'ai qu'un mot à dire : Merci le Latin  Laughing (Épicurisme ^^)
Je n'ai pas réfléchi au sujet mais ton plan m'a l'air bien à première vue, bien documenté mais.. pas de grand III? Je croyais que c'était quasi-automatique, 3 parties Embarassed
_________________
Normalien (Ulm, AL, 2010)
ex-Khâgneux ( interne ! ) à Louis-Le-Grand.
Si vous avez des questions sur le Lycée, n'hésitez pas ;-)


Revenir en haut
MSN
ti-fabada


Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2008
Messages: 123
Localisation: Avignon
Féminin
Classe: Terminale ES

MessagePosté le: Lun 16 Juin - 19:29 (2008)    Sujet du message: Bac ES 2008 (philo) Répondre en citant

Shocked bon je donne mon plan, mais à coté du tien j'ai honte par avance... Je n'ai pas beaucoup de temps (révisions de dernières minutes!), je m'excuse de "bâcler" tout çà.


Introduction:
  Tout homme désire naturellement être heureux. [...] Mais le fait même de désirer laisse sous entendre qu'on est insatisfait. Ce manque nous fait souffrir. [...]
On peut alors se demander si désirer sans souffrir est contradictoire et si tout désir est source de souffrance.


I. Désirer entraine de la souffrance.

 A/ Désirer un objet fait souffrir.
  - Insatisfaction car on ne le possède pas.
  - Eventuelle déception une fois qu'on le possède.
  - Les objets sont limités, on se tourne alors vers autrui.
  - Les désirs peuvent être violents, nous faire souffrir et faire souffrir les autres (ex: désire de vengeance).

 B/ Désirer un état fait souffrir.
  - On désire être heureux, donc on ne l'est pas.
  - L'état recherché est abstrait, on ne sait pas quand on l'atteint ni comment l'atteindre.
  - Le bonheur n'existe peut-être pas, on vit dans l'incertitude et on risque d'être frustré.

II. Ne faudrait-il pas privilégier certains désirs ?

 A/ Se contenter des désirs naturels et nécessaires.
  - On peut distinguer trois sortes de désirs: les désirs vides, les désirs naturels et non nécessaires et les désirs naturels et nécessaires.
  - Ces derniers correspondent aux besoins vitaux. Ils sont réguliers, prévisibles, accessibles et faciles à satisfaire.
  - D'après Epicure, le bonheur réside dans l'absence de souffrance. Les désirs naturels et nécessaires ne font pas souffrir, il faut donc s'en contenter.
  - Mais la vie serait alors monotone, l'ennui fait souffrir.

 B/ Faut-il désirer ne plus désirer ?
  - L'homme est un être de désir qui oscille comme un pendule entre l'insatisfaction et l'ennui: deux états de souffrance.
  - La satisfaction fait souffrir car une vie ennuyeuse n'est pas une vie heureuse.
  - L'Homme désire toujours et n'est jamais satisfait, tel un tonneau percé, il est alors condamné a toujours souffrir: insatisfaction éternelle.

III. Si désirer fait souffrir, pourquoi désirons-nous encore ?

 A/ Désirer, c'est lutter contre l'ennui.
  - Les désirs rythment notre vie, ils animent notre quotidien.
  - Les désirs donnent un sens à notre existence, un but à notre vie.

B/ Désirer, c'est espérer atteindre le bonheur.
  - Avoir de l'espoir c'est croire en de jours meilleurs.
  - D'après Kant, le bonheur est un idéal de l'imagination, pas de la raison.
  - Le fait même de désirer, d'imaginer le bonheur, nous rend heureux.


Conclusion:
  Certes désirer nous fait souffrir, mais le bonheur que cela nous apporte est bien plus important que les souffrances engendrées.
_________________
Future hypokhâgneuse à Victor Duruy.


Dernière édition par ti-fabada le Lun 16 Juin - 20:25 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
MSN
z3jul


Hors ligne

Inscrit le: 16 Juin 2008
Messages: 34
Localisation: Toulouse
Masculin
Classe: KH +1

MessagePosté le: Lun 16 Juin - 19:31 (2008)    Sujet du message: Bac ES 2008 (philo) Répondre en citant

J'aime pas ce qui est automatique  Et oui, merci le latin (même si j'en ai jamais fait...) et merci Epicure (et spéciale dédicasse à Lucrèce Mr. Green ).

Revenir en haut
Sibyllin


Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2008
Messages: 160
Localisation: Guist'hau - Nantes
Masculin
Classe: KH B/L

MessagePosté le: Lun 16 Juin - 21:34 (2008)    Sujet du message: Bac ES 2008 (philo) Répondre en citant

Quelques critiques, en vrac, non constructives :

* L'accroche littéraire est risquée... Les philosophes et les littéraires ne s'aiment généralement pas beaucoup.

* Il manque une troisième partie.

* Tu omets toute la partie sur les désirs qui peuvent être bons + illusion provoquée par le désir ("Nous ne désirons aucune chose parce que nous la trouvons bonne mais, au contraire, nous jugeons qu’une chose est bonne parce que nous la désirons." - Spinoza)

*La première partie de ta problématique donne déjà la réponse au sujet : tu pars du pré-requis que le désir engendre la souffrance.

*Ta conclusion s'achève sur une réflexion de Robert accoudé au comptoir du bar du commerce... pas très philosophique tout ça. Wink
_________________
"Et le poison fut partout dans mes membres,
Cérès moquée brisa qui l'avait aimée.
Ainsi parle aujourd'hui la vie dans la vie."
Yves Bonnefoy in Les Planches Courbes


Revenir en haut
natitouto


Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 1 253
Localisation: versailles
Féminin
Classe: M2 Lettres, Arts et

MessagePosté le: Lun 16 Juin - 22:46 (2008)    Sujet du message: Bac ES 2008 (philo) Répondre en citant

Attention on nous répète cette année de ne pas citer d'auteurs en intro, parce que cela nous gâche une référence qui pourrait nous être utile pour le reste de la démonstration.
_________________
ex-khâgneuse Lyon spécialité Lettres modernes au lycée La Bruyère de Versailles. En M2 de Lettres, Arts et Pensée Contemporaine à Paris VII (Paris Diderot)


Revenir en haut
z3jul


Hors ligne

Inscrit le: 16 Juin 2008
Messages: 34
Localisation: Toulouse
Masculin
Classe: KH +1

MessagePosté le: Mar 17 Juin - 15:06 (2008)    Sujet du message: Bac ES 2008 (philo) Répondre en citant

Sibyllin a écrit:
Quelques critiques, en vrac, non constructives :
* L'accroche littéraire est risquée... Les philosophes et les littéraires ne s'aiment généralement pas beaucoup.

Si tu le dis... Rolling Eyes

Sibyllin a écrit:
* Il manque une troisième partie.

Tu veux dire qu'il manque une 3e partie par rapport à ma problématique ou qu'il manque une 3e partie parce que c'est "obligatoire" ?

Sibyllin a écrit:
* Tu omets toute la partie sur les désirs qui peuvent être bons + illusion provoquée par le désir ("Nous ne désirons aucune chose parce que nous la trouvons bonne mais, au contraire, nous jugeons qu’une chose est bonne parce que nous la désirons." - Spinoza)

Pour les plaisirs qui peuvent être bons, j'en parle dans le II. 1) b) et un peu dans le II. 2) a) Pour ce qui est de l'illusion tu as raison, j'en ai pas trop parlé, alors que j'avais amorcé le thème en intro Sad

Sibyllin a écrit:
*La première partie de ta problématique donne déjà la réponse au sujet : tu pars du pré-requis que le désir engendre la souffrance.

En fait je voulais bâtir ma problématique comme ça : Si le lien désir/souffrance est inévitable, alors il faut supprimer le désir. Mais si ce lien n'est pas catégorique, alors il faut se demander comment désirer sans souffrir... J'espère que j'ai réussi à le rendre plus clair dans ma copie que sur le plan... Wink

Sibyllin a écrit:
*Ta conclusion s'achève sur une réflexion de Robert accoudé au comptoir du bar du commerce... pas très philosophique tout ça.

Je te l'accorde. J'ai confondu courage (d'affirmer ses idées) et témérité (débats de comptoir enflammés)

natitouto a écrit:
Attention on nous répète cette année de ne pas citer d'auteurs en intro, parce que cela nous gâche une référence qui pourrait nous être utile pour le reste de la démonstration.

Oui, c'est vrai, mais là je ne voyais pas comment réutiliser cette strophe dans mon argumentation, alors comme c'est la seule que je connais je me suis dit que c'était dommage de ne pas la mettre... Et la seule place que je lui ai trouvée c'est dans l'intro .

En tout cas, merci à vous deux de m'avoir donné votre avis. Si je devais en retirer quelque chose, ça serait certainement le fait que ma problématique est un peu bancale... Mais bon je pense pas que les correcteurs du bac soient très sévères et si je me fies à ce que j'ai vu pendant l'année, je pense que mon devoir devrait tourner autour de 13. Un peu déçu quand même Rolling Eyes


Revenir en haut
Witherwings


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juin 2008
Messages: 107
Localisation: Entre Versailles et Sceaux
Féminin
Classe: KH Lyon

MessagePosté le: Jeu 19 Juin - 16:45 (2008)    Sujet du message: Bac ES 2008 (philo) Répondre en citant

Pour les plans donnés, je les trouve très réussis personnellement... A ta place, z3jul, j'aurai également parlé dans la deuxième partie, "Il est nécessaire d'adopter une attitude raisonnée et raisonnable face au plaisir." de l'importance de suivre sa raison (cf Spinoza par exemple, qui décrit les deux types d'hommes sur Terre: ceux qui vont suivre la morale austère de la religion et refouler tous leurs désirs, et ceux qui se détachent de la religion et vont plonger dans des multitudes de désirs et plaisirs semblables à ceux que peuvent avoir les porcs...). Avec cela on montre que les désirs, soit refoulés soit trop écoutés, mènent à la souffrance si nous n'écoutons pas notre raison.
_________________
Khâgneuse A/L Lyon spé Allemand à Lakanal !

"A moi. L'histoire d'une de mes folies."
Rimbaud, l'Alchimie du verbe


Revenir en haut
MSN
Pad


Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2008
Messages: 2
Localisation: Rueil
Masculin
Classe: bientôt en hk à Dani

MessagePosté le: Sam 21 Juin - 22:58 (2008)    Sujet du message: Bac ES 2008 (philo) Répondre en citant

Pour les plans ça m'a l'air jouable tout ça, ensuite tout dépend du stuyle des références et de l'humeur des correcteurs...
Moi j'ai fait le commentaire de tockeville et je suis parti assez loin sur le cours de Rosanvallon sur la métamorphose de la légitimité démocratique et j'ai pas mal utilisé l'argumentaire de Camus dans l'homme révolté...
Je suis assez content du résultat, la démocratie est le sujet que je préfère d'assez loin(14 et 16 en note de prépa sciences-po CNED mais j'ai plus fais une dissert appuyé sur la problématique et des citations du texte qu'un véritable commentaire.
Si quelqu'un a pris ce sujet est ce qu'il peut mettre ce qu'il a fait?

_________________
vivons heureux en attendant la mort


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:27 (2016)    Sujet du message: Bac ES 2008 (philo)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hypoland Index du Forum -> Pause- café -> Quand y'en a marre de bosser... Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com