Hypoland Index du Forum

Hypoland
Forum dédié à la prépa littéraire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Lycée Louis-le-Grand (Paris V)
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hypoland Index du Forum -> Je vous présente... -> Ma prépa
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
cock-a-doodle-do


Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2009
Messages: 375
Localisation: salle 17
Féminin
Classe: hypokhâgne A/L

MessagePosté le: Sam 18 Avr - 14:06 (2009)    Sujet du message: Lycée Louis-le-Grand (Paris V) Répondre en citant

ERRare a écrit:

Berthelot est si grand? Moi Berthelot est l'un de mes voeux. Mr. Green
Oui c'est grand, 3000 élèves environ, beaucoup de couloirs (il y a de quoi faire de belles promenades Mr. Green ) et on va dire que c'est à la fois classe et pas très beau : hauts plafonds, planchers à quelques endroits, belles estrades en bois mais murs parfois recouverts de dalles façon toilettes et salles aux couleurs étranges.

En ce qui concerne Louis-le-Grand, je sais que je suis en plein fantasme, je m'attend au pire et au meilleur à la fois si je suis prise, mais après, les élèves que j'ai rencontré avaient l'air tous assez épanouis, même ceux qui n'étaient selon leurs dires pas brillantissime au lycée. Enfin, je ne perd pas de vu que ce ne sera peut-être pas fait pour moi. On verra (déjà si je suis acceptée).
_________________
Hk A/L (interne) à LLG

" La parole humaine est comme un chaudron fêlé où nous battons des mélodies à faire danser les ours, quand on voudrait attendrir les étoiles" Flaubert, Madame Bovary


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 18 Avr - 14:06 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Morgane


Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2008
Messages: 1 248
Localisation: Paris/Alençon
Féminin
Classe: L3 Humanités

MessagePosté le: Sam 18 Avr - 17:16 (2009)    Sujet du message: Lycée Louis-le-Grand (Paris V) Répondre en citant

Oui mais en fait, tu as rencontré que les élèves épanouis. Si tu m'avais rencontré, t'aurais moins été contente  Mr. Green
_________________
Feue HK à Louis-le-Grand
L3 Humanités spé philo à Paris X


Revenir en haut
Hugo


Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2008
Messages: 1 027
Localisation: 45 rue d'Ulm, dès la rentrée
Classe: Ulm.

MessagePosté le: Dim 19 Avr - 02:20 (2009)    Sujet du message: Lycée Louis-le-Grand (Paris V) Répondre en citant

Il mettent les JPO en janvier pour que ceux qui ne sont pas épanouis soient déjà partis  Razz
_________________
Normalien (Ulm, AL, 2010)
ex-Khâgneux ( interne ! ) à Louis-Le-Grand.
Si vous avez des questions sur le Lycée, n'hésitez pas ;-)


Revenir en haut
MSN
cock-a-doodle-do


Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2009
Messages: 375
Localisation: salle 17
Féminin
Classe: hypokhâgne A/L

MessagePosté le: Dim 19 Avr - 10:06 (2009)    Sujet du message: Lycée Louis-le-Grand (Paris V) Répondre en citant

Je m'étais justement demandée s'il n'y avait pas une supercherie genre distribution de calmants le matin ou rémunération Mr. Green parce qu'il y avait quelques élèves suspects genre presque baba cool, et en prépa, je suis pas sûre que la zen attitude paye  Laughing
_________________
Hk A/L (interne) à LLG

" La parole humaine est comme un chaudron fêlé où nous battons des mélodies à faire danser les ours, quand on voudrait attendrir les étoiles" Flaubert, Madame Bovary


Revenir en haut
Laurent


Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2009
Messages: 696
Localisation: Avignon
Masculin
Classe: ENS Ulm

MessagePosté le: Dim 19 Avr - 11:20 (2009)    Sujet du message: Lycée Louis-le-Grand (Paris V) Répondre en citant

cock-a-doodle-do a écrit:

Je m'étais justement demandée s'il n'y avait pas une supercherie genre distribution de calmants le matin ou rémunération Mr. Green parce qu'il y avait quelques élèves suspects genre presque baba cool, et en prépa, je suis pas sûre que la zen attitude paye  Laughing
Hum, sur le site du lycée Joffre (lycée de province certes), j'avais vu l'interview par leur ancien prof de deux normaliens en physique, et les deux étaient vraiment baba cool o/ Comme quoi, les apparences sont trompeuses ! Mr. Green

Revenir en haut
thaumaturge-raté


Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2009
Messages: 13
Localisation: nef de Notre Dame de Paris
Féminin
Classe: Terminale Littéraire

MessagePosté le: Dim 19 Avr - 12:41 (2009)    Sujet du message: Lycée Louis-le-Grand (Paris V) Répondre en citant

Au contrire, il me semble que la baba coolisme puisse être une vertu en prépa ===> évite la mise à mort de soi-même
_________________
Mon lit fonce sur un rail de miel bleu


Revenir en haut
Morgane


Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2008
Messages: 1 248
Localisation: Paris/Alençon
Féminin
Classe: L3 Humanités

MessagePosté le: Dim 19 Avr - 12:50 (2009)    Sujet du message: Lycée Louis-le-Grand (Paris V) Répondre en citant

C'est faux Hugo ce que tu dis, car tu es au courant que les deux personnes qui ont quitté ma classe après moi sont parties trèèèèèès récemment  Mr. Green
Et en effet, être zen est une vertu ; peu arrivent à garder une telle distance avec la prépa
_________________
Feue HK à Louis-le-Grand
L3 Humanités spé philo à Paris X


Revenir en haut
Morgane


Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2008
Messages: 1 248
Localisation: Paris/Alençon
Féminin
Classe: L3 Humanités

MessagePosté le: Dim 19 Avr - 15:41 (2009)    Sujet du message: Lycée Louis-le-Grand (Paris V) Répondre en citant

Louis-le-Grand ou comment essayer de ne pas dégoûter les futurs aspirants à ce lycée par Morgane (à la demande de Raquel)

Au niveau de l'enseignement, c'est assez fluctuant. J'avais deux excellents cours : grec, et philo. En français, c'était tangent, disons que quand on passe cinq heures par semaine à écouter un prof parler de Montaigne, les espoirs de progrès sont minimes.
L'histoire, c'était vraiment le pire, et ça restera toujours ma matière abhorée. La particularité du prof était qu'il ne voulait pas nous faire un cours, on parlait de choses assez intéressantes, comme l'histoire du timbre, l'évolution des iconographies de Napoléon, la structure des sanctuaires en Grèce, mais à côté de ça on avait deux semaines pour préparer des dissert sur un siècle de l'histoire, en ayant pas ou peu parlé en cours. Notre seul apprentissage devait venir des livres que l'on lit par nous-mêmes, en fait, et je n'aime pas du tout  ce principe. Bien que le cours était intéressant, on mourrait d'envie de gagner ce temps là pour réviser ses DS ou colles impossibles...
L'anglais était assez décevant, pusique les cours étaient axés sur le vocabulaire le plus inutile au monde, et même si j'adore apprendre comment on dit la mégère apprivoisée en anglais, je n'avais aucun espoir de progresser dans la langue.
Mes deux cours d'allemand était chouettes par contre, parce que les profs partaient du principe qu'on était nuls en allemand (ce qui est vrai) et no pas qu'on savait tout (comme dns les autres matières). J'assure qu'il est beaucoup plus agréable d'être considéré à sa juste valeur plutôt qu'au dessus de ses moyens : cela nous met une pression énorme de croire qu'on est déjà censés tout savoir.

L'autre principal problème est le rapport avec les autres élèves. L'avanatge indéniable est que, pour une fois, on se retrouve dans une classe travailleuse, c'est agréable pour tout le monde mais... jusqu'à un certain point.
Je n'ai pas ressenti un esprit de compétition, mais plutôt un esprit de comparaison perpétuel. Tout le monde a la peur au ventre de ne pas avoir assez travaillé, alros du coup, on se compare aux autres dans l'avancement du travail, et forcément vous êtes toujours celui qui a le moins travaillé. Il est tout aussi très désagréable d'être dans les derniers, même quand on est dans un excellent lycée. On a beau se persuader "dans un autre lycée si ça se trouve j'aurai de bonnes notes.." ça ne marche absolument pas ! Je n'ai pas passé le concours blanc donc je ne connais pas mon classement, mais globalement, avec 5 en histoire, 6.5 en fançais, 8 en philo, 4 en anglais, 9 en allemand, j'étais mal barrée pour tout casser au KB.
C'est le cas dans toutes les prépas mais c'est très décourageant de travailler pour rester dernier, même si l'on passe de 3 à 7.

L'autre problème (qui ne doit pas être spécifique à LLG) est la portée de l'enseignement. Même si l'on est venu là pour apprendre des choses, à partir d'un certain temps, on ne sait plus si on apprend pour soi, pour le concours, ou pour ne aps se faire tuer par les profs le lendemain. Tout est brouillé, ainsi que la frontière entre les lectures plaisiret les lectures cours. La barre de connaissances est tellement haute qu'il nous semble que tout est bon à connaître, et la hiérarchie est difficile à mettre. Bien sûr, on vous dira, il ne faut pas TOUT apprendre, TOUT faire, mais si l'on sélectionne on a l'impression d'agir stratégiquement pour le concours.
Bref c'est un lycée à concours. Deux autres élèves de ma classe sont parties récemment, parce qu'elles voulaient vraiment faitre autre chose. Et là, c'est peut-être un avis subjectif, mais je ne trouve pas que l'ambiance générale à LLG soit l'épanouissement. Beaucoup sont là pour le concours (par envie personne, par pression parentale..) ou alors parce qu'ailleurs, ça ne serait pas mieux.
Des amis dans d'autres petites prépas adorent vraiment ça, je ne ressens pas cette adoration à LLG même si bien sûr, certaisn aiment bien ça quand même, mais c'est plus un passage obligatoire pour une autre fin, un autre but.
_________________
Feue HK à Louis-le-Grand
L3 Humanités spé philo à Paris X


Revenir en haut
Raquel


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mar 2009
Messages: 181
Localisation: Oise
Féminin
Classe: Terminale S...

MessagePosté le: Dim 19 Avr - 16:00 (2009)    Sujet du message: Lycée Louis-le-Grand (Paris V) Répondre en citant

Apiouh ! Merci beaucoup !
_________________
Future hk à LLG !


Revenir en haut
Camille


Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2008
Messages: 194
Localisation: Eure(27)
Féminin
Classe: KH A/L

MessagePosté le: Dim 19 Avr - 17:06 (2009)    Sujet du message: Lycée Louis-le-Grand (Paris V) Répondre en citant

Je plussoie entièrement Morgane, je me reconnais assez bien dans ce que tu dis là. N'étant pas dans la tête de classe (même loin), il est toujours difficile à vivre de se ramasser dans un certain nombre de matières quand on passe ses journées à ne penser, à ne vivre que pour la prépa même si je sais que j'aurais sûrement eu d'autres résultats dans une prépa de ma région par exemple ou tout simplement un lycée qui m'aurait plus correspondu. Le pire en fait, c'est d'être déçue par l'enseignement de certaines matières: s'il y a des cours que j'adore (italien, grec, culture antique  le français quand la prof ne rend pas de copies avec des commentaires cinglants), il y en a qui me déçoivent franchement: je me suis résignée au fait que je n'apprendrai pas l'anglais cette année , que j'aurai toujours envie de piquer du nez en philo et que je ne pourrai jamais m'accorder avec la "pédagogie" de certains enseignants. Et c'est vrai qu'il y a un moment où l'on se demande pourquoi se flagelle-t-on pour apprendre tel truc ultra casse-pied, pour notre utilité personnelle, pour le concours, pour ne pas se faire manger tout cru par les professeurs? Mais bien sûr, il y a nombre de cours passionnants, je ne ressens jamais de contrainte à faire de l'italien par exemple.

Revenir en haut
Hugo


Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2008
Messages: 1 027
Localisation: 45 rue d'Ulm, dès la rentrée
Classe: Ulm.

MessagePosté le: Lun 20 Avr - 16:06 (2009)    Sujet du message: Lycée Louis-le-Grand (Paris V) Répondre en citant

Je plussoie très globalement Morgane, sauf pour les cours, n'étant pas dans sa classe.
L'anglais, ça s'est bien amélioré, Morgane, et même si on apprend toujours the tammy shrew, on fait des commentaires pas trop trop mal sur de la poésie du 17e siècle Embarassed Wink . Sinon, je pense que ce que tu as mis en avant est quand même commun à pas mal de prépas, en tout cas celles qui integrent, sans forcément que ce soit LLG ou H4. Pour les élèves, je voudrais rajouter que j'y ai fait les plus belles rencontres de ma vie (on évite les cichés, hein), que j'ai connu (et qu je connais toujours) des gens formidables, humainement et intellectuellement parlant. Certes, je ne m'entends pas avec tout le monde, mais j'ai remarqué que pas mal de gens qui ont du mal avec les autres élèves, c'est surtout parce qu'ils s'enferment avec leur petit groupe et n'essayent pas du tout d'aller vers les autres, et ce, dès le début de l'année. C'est dommage.
_________________
Normalien (Ulm, AL, 2010)
ex-Khâgneux ( interne ! ) à Louis-Le-Grand.
Si vous avez des questions sur le Lycée, n'hésitez pas ;-)


Revenir en haut
MSN
Morgane


Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2008
Messages: 1 248
Localisation: Paris/Alençon
Féminin
Classe: L3 Humanités

MessagePosté le: Ven 12 Juin - 22:51 (2009)    Sujet du message: Lycée Louis-le-Grand (Paris V) Répondre en citant

Pompompompom : oyez, futurs hypos à LLG.
La liste de lecture qu'on vous donne est nullissime : elle va vous coûter de l'argent, vous faire stresser, et ne pas vous servir. Je vais globalement essayer de faire une courte (!) liste des ouvrages à lire de préférence pour la rentrée, en choisissant par goût et préférence, pour bien les assimiler. Je pense qu'Hugo la complètera puisque, comme nous n'étions pas dans la même classe, nous n'avions pas eu la même approche des matières (sauf en anglais), mais cela se recoupera, je pense. (Je me contenterai donc d'une liste pré-HK1 !)

Histoire : Rien ne sert d'acheter toute la liste, et de se farcir en entier l'histoire grecque et l'histoire romaine..; (surtout que le prof avait beau nous avoir dit que la troisième colle serait sur l'histoire grecque, ce n'était pas le cas, et rares sont ceux qui ont passé une troisième colle en histoire). Je pense qu'il vaut mieux lire des ouvrages très succints, simples et introductifs sur le XIXème, car en général on en a qu'un vague souvenir de l'année de 1ère. Il y a Histoire du XIXème siècle de D. Barjot et A. Encrevé (Des Barjots A En crever pour les intimes) qui est un bon mais long ouvrage qui peut servir de référence - partielle - toute l'année. Au même titre que le Bernstein et Milza, je pense, mais je ne me suis pas trop attardée sur ce dernier. Bref celui là n'est pas à lire pendant les vacances, mais à acheter, à feuilleter, lire le plan, etc.
Sinon, à lire, en très succint et récapitulatif, j'avais acheté La France au XIXème siècle d'Albertini (qui est un prof de Condorcet très apprécié). Evidemment, on ne s'en sert pas pour les disserts ni pour réviser, mais pour une toute première approche j'avais trouvé ça vraiment bien.
Dans l'année il sera demandé d'acheter et de lire des livres plus précis (qui traitent d'un évenement précis, d'un courant culturel, etc.) mais il est totalement inutile et superficiel de les lire avant d'avoir une vue globale du programme! En HK1 on a commencé en 1848, mais il est bien de savoir ce qu'il s'est passé avant :p

Français : Difficile de dire quoi lire, tant qu'on a pas le programme de l'année... Il vaut mieux consolider ses acquis, et là, je rejoins plutôt ce que disait la liste de lectures, c'est-à-dire avoir lu au moins un auteur par genre et par siècle. Ce n'est pas une obligation, c'est juste pour avoir les références de base. Mais après, il vaut mieux lire ce qu'il nous plaît à fond (pourquoi pas lire des oeuvres critiques sur un livre qui nous a plu : c'est plus formateur que de s'obliger à en lire plus tard, sur des oeuvres du programme pas très alléchantes). Je pense que le programme change tous les ans donc rien ne 'sert' de lire les oeuvres que l'on a étudiées cette année.
A un niveau plus technique, je ne pense pas qu'il soit nécessaire de lire de la critique pure pendant les vacances, mais encore une fois, un ouvrage introductif. Le fait de les lire pendant les vacances, ça évite de se rabattre là-dessus la veille du concours blanc plutôt que sur les oeuvres au programme ! Je ne connais pas de titre précis, ils doivent en faire dans la collection Cursus. Il me semble l'avoir vu chez Gibert : ça regroupe les grandes problématiques de la critique avec quelques extraits d'oeuvres. Ils font les mêmes sur : les problématiques du roman, de la poésie...

Philo : Je ne saurai quoi conseiller à part "lisez ce qu'il vous plaît !". J'avais vu beaucoup de conseils différents; en gros : soit connaître dans leur ensemble les thèses des "philosophes principaux" : Descartes, Platon, Kant, Rousseau, Sartre, Aristote, et j'en passe, soit se focaliser sur un auteur en particulier qui brasse différentes notions. Je pense que la deuxième méthode est la plus "adaptée" pour les vacances : approfondir un auteur qui nous plait en philo. C'est déjà ça de maîtrisé. Je pourrais difficilement conseiller des ouvrages généraux car j'ai toujorus eu horreur de ce genre de livres.

En langues, anciennes ou vivantes, je verrai plus tard, mais ce n'est pas non plus la "priorité" en lecture!
_________________
Feue HK à Louis-le-Grand
L3 Humanités spé philo à Paris X


Revenir en haut
cock-a-doodle-do


Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2009
Messages: 375
Localisation: salle 17
Féminin
Classe: hypokhâgne A/L

MessagePosté le: Dim 14 Juin - 12:56 (2009)    Sujet du message: Lycée Louis-le-Grand (Paris V) Répondre en citant

Ouf, je n'ai pas dépensé mon argent pour rien : je n'ai pris que les obligatoires en langues + livres sur le XIXème en histoire et quelques trucs en philo que j'avais envie de lire + 2 critiques littéraires
_________________
Hk A/L (interne) à LLG

" La parole humaine est comme un chaudron fêlé où nous battons des mélodies à faire danser les ours, quand on voudrait attendrir les étoiles" Flaubert, Madame Bovary


Revenir en haut
Morgane


Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2008
Messages: 1 248
Localisation: Paris/Alençon
Féminin
Classe: L3 Humanités

MessagePosté le: Dim 14 Juin - 13:24 (2009)    Sujet du message: Lycée Louis-le-Grand (Paris V) Répondre en citant

Il n'y a aucun livre obligatoire en langues !
_________________
Feue HK à Louis-le-Grand
L3 Humanités spé philo à Paris X


Revenir en haut
cock-a-doodle-do


Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2009
Messages: 375
Localisation: salle 17
Féminin
Classe: hypokhâgne A/L

MessagePosté le: Dim 14 Juin - 21:42 (2009)    Sujet du message: Lycée Louis-le-Grand (Paris V) Répondre en citant

Sur la liste, il est indiqué pour les langues : 3 livres sont obligatoires : dictionnaire unilingue, dictionnaire bilingue épais (pas acheté encore) + histoire de la littérature en anglais (pas acheté non plus, je pense pas avoir le courage de la lire) et en allemand : dictionnaire hachette langenscheidt.

Du coup j'ai acheté un dico allemand bilingue, un dico anglais unilingue et une grammaire allemande (celle que tu m'as indiquée). De toute façon je n'avais pas de dictionnaires ni de grammaire donc je ne perd rien ^^.
_________________
Hk A/L (interne) à LLG

" La parole humaine est comme un chaudron fêlé où nous battons des mélodies à faire danser les ours, quand on voudrait attendrir les étoiles" Flaubert, Madame Bovary


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:12 (2016)    Sujet du message: Lycée Louis-le-Grand (Paris V)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hypoland Index du Forum -> Je vous présente... -> Ma prépa Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
Page 5 sur 8

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com